Appel à tous les peuples, qui se souviennent encore de la liberté et des droits de l’homme comme des idéaux gauchistes

 

Nous sommes des gauchistes de différents courants qui, en raison de l’aggravation des développements mondiaux à différents niveaux, se sont réunis pour lutter pour un avenir démocratique dans la liberté et la paix et la préservation des droits fondamentaux et humains pour tous les peuples.

Nous nous sommes réunis dans le groupe Gauchistes Libres.[1] Nous sommes unis dans notre rejet des mesures antidémocratiques qui ont été prises en France et dans le monde entier pour se protéger ostensiblement contre le virus Corona.

Nous trouvons : Les structures capitalistes, l’action disproportionnée des gouvernements autoritaires et une gauche qui se limite exclusivement à la politique des identités et des symboles ne peuvent apporter de réponses adéquates aux griefs globaux rendus visibles par la pandémie de Corona en période de bouleversements massifs.

  • Augmentation mondiale des crises de la faim (y compris en Europe)
  • Des reculs massifs dans la réduction de la pauvreté, la destruction du progrès social et de la prospérité mondiale, et le chômage de masse
  • La destruction des acquis à la vitesse de la lumière, notamment dans le Sud, en matière de droits de l’homme, d’égalité et de justice entre les sexes
  • Accélération massive de la numérisation, sans participation démocratique ni examen des effets sur la société, la démocratie et l’individu (par exemple, société à deux classes)
  • La numérisation forcée et le contrôle et la surveillance qui l’accompagnent Soins de télémédecine à partir d’une réplique, fermetures d’hôpitaux même lors de pandémies, soins aux patients basés sur l’IA sans tenir compte des besoins de la population
  • Augmentation des styles de gouvernance et de leadership autoritaires, entraînant une transformation mondiale imminente des démocraties en post-démocraties autoritaires
  • Poursuite du démantèlement des droits fondamentaux et des droits de l’homme
  • Effondrement des fondements sociaux, destruction des infrastructures, des biens collectifs, de l’autosuffisance
  • La privatisation d’infrastructures importantes au profit d’un nombre de plus en plus restreint de super-entreprises
  • Concentration massive des médias, influence des entreprises numériques sur le journalisme
  • Concentration des richesses ; poursuite de la redistribution massive du bas vers le haut
  • Dépendance à l’égard des grandes entreprises pour les services publics
  • Division massive de la société et rétrécissement du corridor d’opinion
  • Menace d’urbanisation et d’exode rural forcé et donc de précarisation du logement et des conditions de vie
  • Risques de guerre et de soulèvements violents
  • Rupture des normes éthiques combattues dans les sciences
  • Augmentation des violences domestiques, des viols, des abus, des maladies mentales et émotionnelles en raison de l’enfermement et du poids des mesures. Parmi les personnes qui souffrent, on compte les très jeunes, les très vieux et les minorités qui, souvent, ne peuvent même pas communiquer leur souffrance
  • Des menaces environnementales croissantes
  • Augmentation de la discrimination et des désavantages pour les personnes bénéficiant d’une exemption de masque attestée et nécessaire
  • Destruction de l’art, de la culture et transfert de la charge de l’action principalement au secteur privé

La liste pourrait être poursuivie pendant longtemps. C’est pourquoi une gauche forte est nécessaire pour faire face aux développements actuels et aux problèmes croissants résultant de la pandémie et des mesures.

Qui sont les Gauchistes Libres ?

Les Gauchistes Libres veulent travailler à l’établissement d’une société libre et juste et à l’abolition de l’exploitation des personnes par le système oppressif et adhère à l’idéal de la gauche classique. Étant donné que de nombreux partis, organisations et groupes de gauche ont presque complètement pris leurs distances et font ainsi le jeu du système d’exploitation, notre critique s’adresse également à eux. Le zénith a été dépassé depuis longtemps, un renversement, qui doit venir d’en bas, est impératif !

En outre, nous rejetons totalement la déformation et la réinterprétation des termes et des définitions qui tentent d’encadrer toute critique du système en place, des gouvernements, des entreprises et des élites du pouvoir comme étant « structurellement antisémite », « ouverte à la droite », « allégations grossières » et « conspirationniste », etc. Nous voyons ici de larges sections des médias en particulier comme des accélérateurs de feu sociaux et politiques, empoisonnant et empêchant tout processus démocratique et accentuant les divisions et la discorde politique et au sein de la société.

Le mouvement de résistance démocratique contre les mesures Corona est l’un des plus grands mouvements « d’en bas » depuis l’histoire d’Europe d’après-guerre. Elle va tout à fait dans le sens des valeurs et des objectifs traditionnels des mouvements émancipateurs et de gauche d’avant 2020, tels que la démocratie de proximité et l’autodétermination, les tentatives individuelles d’instrumentalisation et de parasitisme étant exclues. Nous ne permettrons pas que cette opportunité passe simplement et que les réalisations positives des mouvements de résistance et de liberté passés soient annulées sans critique par un développement gouvernemental réactionnaire et autoritaire !

Puisqu’une grande partie de la gauche politique combat ce mouvement de manière généralisée au lieu de contribuer de manière constructive à son contenu, elle rate une occasion historique unique de se faire entendre, de formuler des demandes essentielles pour le bien commun, de développer des visions pour un futur vivre ensemble et de mettre un terme aux développements autoritaires. Dans une large mesure, nous vivons la réaction au lieu de l’action. Pour l’essentiel, il s’agit d’une réaction « contre la droite » à toute protestation venant d’en bas.

Il s’agit d’une trahison de tous les idéaux et projets émancipateurs et de gauche, et cela conduit finalement le nouveau mouvement vers la droite (et c’est probablement ainsi que cela doit être, selon les intentions de la propagande impériale). Nous rejetons explicitement le fait que les idées de gauche soient enfermées dans un capitalisme dit « partie prenante », et donc dévaluées et aliénées pour atteindre des objectifs capitalistes, et non des idéaux humains. La mise en évidence de cette différence est une préoccupation urgente pour nous.

Les Gauchistes Libres veulent lancer un mouvement large, uni, transversal, s’organiser de manière décentralisée et par le bas, afin de faire germer un renouveau du mouvement émancipateur rempli de solidarité authentique.

Les défis considérables du présent et de l’avenir ne peuvent être relevés que de manière humaine et uniquement avec l’ensemble de la population. C’est pourquoi nous avons besoin d’une gauche libre, armée de principes directeurs traditionnels et de visions d’avenir, pour atteindre ces objectifs.

Notre vision :

  1. Le rétablissement immédiat et global de tous les droits fondamentaux et de l’homme, la préservation de ceux-ci, notamment au vu des développements actuels en matière de numérisation, d’automatisation et des progrès de la biotechnologie.
  2. La transparence totale des gouvernements, des institutions et des organisations dirigeantes et leur transfert vers un contrôle social démocratique, ainsi que des structures médiatiques privées, y compris les sociétés Internet et les réseaux sociaux.
  3. Examen scientifique et interdisciplinaire des activités de Corona, analyse complète des avantages et des inconvénients, identification des profiteurs, de l’influence (lobbying, etc.) et des autres milieux au nom et/ou dans l’ombre de Corona.
  4. Une compensation complète et équitable et, au-delà, un soutien à toutes les personnes touchées par les mesures Corona. Les anciens profiteurs de la crise doivent être tenus responsables des conséquences financières et sociales et en payer le prix.
  5. Promotion d’un débat dans l’ensemble de la société sur la façon dont les mesures descendantes antidémocratiques peuvent être évitées à l’avenir. Droits fondamentaux à l’autodétermination informationnelle, droit à la vie analogue, intimité de ses propres pensées et actions. Pas de tricherie contrôlée par les entreprises grâce aux identités blockchain.
  6. Une expansion du système de soins de santé axée sur le bien commun plutôt que sur son maintien pur et simple, une protection réelle des groupes à risque, une protection et une guérison pour tous ceux qui en ont besoin et qui le souhaitent. Pas d’isolement forcé, pas de protection forcée, pas d’approches axées sur les affaires et le profit.
  7. La socialisation pour se protéger contre la privatisation et le profit des infrastructures critiques.
  8. Vaccination volontaire : éducation complète et tests de sécurité des nouvelles technologies basées sur la thérapie génique (ARNm, vecteur), volontariat absolu sans pression ni inconvénients sociaux ou existentiels. Les fabricants doivent être responsables de tout dommage causé par la vaccination. Pas de droit de brevet avec financement par l’argent des impôts
  9. Promotion de citoyens autonomes, autodéterminés et responsables au lieu du décervelage systématique
  10. Préservation des structures autosuffisantes pour une société libre (exemple : les avoirs en espèces)
  11. L’égalité de traitement et les pleins droits pour les personnes qui ne peuvent pas porter de masques pour des raisons urgentes (médicales, en raison d’un handicap, …) ; il est urgent d’agir dans ce domaine !
  12. Utilisation de la numérisation et des nouvelles technologies pour renforcer des modes de vie plus libres et autodéterminés et pour promouvoir une démocratie réelle vivante. Nous vous invitons à travailler ensemble pour un pour une société vraiment libre et juste. Nous sommes en train de constituer des groupes régionaux qui vous attendent avec impatience !

Rejoignez-nous !

En tant que gauchistes, nous considérons que les valeurs et principes suivants ne sont pas négociables :

  • Toutes les personnes sont égales et ont les mêmes droits fondamentaux inaliénables !
  • Nous rejetons toute discrimination fondée sur l’origine, la couleur de la peau, la religion, le sexe, l’orientation sexuelle, etc.
  • Nous sommes unis par l’objectif d’établir une société libre, démocratique et juste et d’abolir l’exploitation de l’homme par l’homme !

Vive la liberté et les droits de l’homme !

Les Gauchistes Libres

Le 1 janvier 2021

Les Gauchistes Libres sur Telegram :

Francophonie : https://t.me/gauchisteslibres / https://t.me/discu_gauchisteslibres

Germanophonie : https://t.me/freielinke / https://t.me/freielinkechat  https://t.me/freielinkeaustria (Autriche) / https://t.me/freie_linke_CH (Suisse)

Tchéquie : https://t.me/svobodna_levice

 

L’appel des Gauchistes Libres


[1] Le mouvement « Freie Linke » (Gauche Libre) est né en Allemagne en automne/hiver 2020, et désormais ne cesse de grandir. Sa raison d’être et due à l’effondrement total de quasi chaque partie ou institution de gauche, qui jusqu’à maintenant maintiennent la propagande des puissants, incapable du petit effort de pensée nécessaire afin de la déchiffrer. Ceci est une traduction légèrement adaptée de l’appel allemand de la « Freie Linke ».